L'actualité bio de Vendée et d'ailleurs

Les perturbateurs endocriniens notamment dûs aux pesticides coûtent plus de 150 milliards d’euros par an à l’Europe

Le Monde- Obésité, diabète, troubles de la fertilité et neuro-comportementaux : la part de ces maladies et troubles chroniques attribuable aux perturbateurs endocriniens (PE) coûtent chaque année à l’Union européenne plus de 157 milliards d’euros, soit environ 1,23 % du produit intérieur brut (PIB) de l’Union. Frappante, cette estimation est le principal résultat d’une série d’études conduites par une vingtaine de chercheurs américains et européens, à paraître dans le Journal of Clinical Endoc…

Les perturbateurs endocriniens notamment dûs aux pesticides coûtent plus de 150 milliards d’euros par an à l’Europe

Une pomme de 1950 équivaut à 100 pommes d’aujourd’hui

Article paru sur Rue89   Mordre à pleines dents dans une pêche et avaler… de l’eau sucrée. Manger toujours plus, pour se nourrir de moins en moins. Tandis que, dans les pays développés, nos apports en calories augmentent, la plupart des aliments non transformés que nous consommons – fruits, légumes et céréales – deviennent des coquilles vides sur le plan nutritionnel. Une dizaine d’études d’universités canadiennes, américaines et britanniques, publiées entre 1997 et aujourd’hui, font état d…

Une pomme de 1950 équivaut à 100 pommes d’aujourd’hui

La plus grande méta-analyse comparant les aliment bio et non bio !

Une nouvelle étude scientifique comparant les aliments bio et non bio vient d’être récemment publiée dans le British Journal of Nutrition. C’est la plus importante méta-analyse parue à ce jour car elle intègre les dernières études réalisées qui ont été assez nombreuses ces 5 dernières années, ce qui la rend vraiment d’actualité. De plus, elle pondère les études retenues en fonction de leur pertinence (plus de poids donné aux études de longues durées), ce qui n’avait pas été fait jusque-là. En…

La plus grande méta-analyse comparant les aliment bio et non bio !