Bio cohérence : la nouvelle marque privée bio

Les Français ont une opinion très positive de l’agriculture biologique et les ¾ d’entre eux considèrent que c’est une solution d’avenir face aux problèmes environnementaux de notre siècle. D’après les résultats du baromètre 2009 de l’Agence BIO, ils sont même 84% à vouloir que l’agriculture biologique se développe sur notre territoire.

Le même baromètre montre que la consommation de produits biologiques n’est pas uniquement motivée par la santé ou la préservation de l’environnement, mais que pour bon nombre de consommateurs, les raisons éthiques sont de plus en plus importantes et accompagnent l’envie de consommer des produits sains et de qualité (baromètre). C’est cette vision globale de l’agriculture biologique que nous avons voulu porter au travers de notre réflexion collective.

En 2009, le secteur bio est entré dans une nouvelle ère : plus de 300 nouveaux producteurs chaque mois, de nouveaux consommateurs, de nouveaux produits, de nouveaux acteurs, de nombreux changements dans les circuits de distribution, de nouvelles attentes, etc…

Afin d’accompagner le développement rapide du secteur, nous avons donc souhaité créer une marque qui soit aussi un outil pédagogique, qui permette à chacune des parties prenantes — du producteur au consommateur — de s’interroger sur les fondamentaux de la bio et d’aller vers toujours plus de cohérence.

Il existe certainement plusieurs manières de concevoir l’agriculture biologique. Nous avons voulu un outil qui identifie clairement notre façon de la concevoir, animée par le souci du respect du vivant et le sens de la coopération. C’est pourquoi nous sommes heureux de vous présenter aujourd’hui le fruit de notre travail collectif.

Dominique Techer, Président de Bio Cohérence

Après une année de réflexion et d’échanges nourris au-delà des membres de l’association, Alternative Bio 2009 a laissé place à Bio Cohérence. Cette association porte désormais la marque du même nom et aura pour mission de la faire évoluer vers une agriculture biologique toujours plus harmonieuse.

Un engagement à 3 niveaux :

Ex: Elevage: fermes 100% bio, alimentation 100% bio des animaux, 50% autonomie sur les monogastriques, liste des produits vétérinaires (à finaliser)

Productions végétales: matières premières et semences < 0.01 OGM, interdiction des semences CMS et fusion de protoplasme, liste des variétés possibles, interdiction des farines de sang, de viande et de poisson,

Compostage obligatoire des effluents conventionnels, obligation de certificat de non utilisation d'OGM pour l'alimentation des animaux produisant ces effluents, règles d’éloignement des infrastructures polluantes…

La question des OGM : Longuement débattue

Contrôle :

Chaque opérateur fera réaliser le contrôle par l’Organisme de Contrôle (OC) avec lequel il travaille déjà - 1 seul contrôle : lors de la visite annuelle de contrôle des spécificités du règlement européen.  Le contrôleur restera un temps supplémentaire sur l’exploitation ou chez le transformateur afin de vérifier que les exigences supplémentaires (cahier des charges de la marque) sont respectées.

Le coût de contrôle supplémentaire sera payé directement à l’OC.

Les dérogations possibles sont listées.

Pour en savoir plus ou pour adhérer, rendez vous sur le site internet d’AlternativeBio 2009 : www.alternativebio2009.fr, sur lequel toutes les informations importantes seront transmises en attendant la mise en ligne du site www.biocoherence.fr.