La PAC sera verte ou ne sera pas

samedi 23 avril 2011.

-Ouest-France-

 La future Politique agricole commune de 2013 active les réflexions. Hier, à Angers, une table ronde a confronté les points de vue.

 « D'autres politiques agricoles pour nos territoires. »

 Hier, à Angers, 300 personnes (élus, techniciens, agriculteurs...) ont participé au forum organisé par huit associations d'agriculture durable et bio *.

 Une table ronde a réuni sur une même estrade des personnalités de sensibilité différentes : Jacques Morineau, président du Réseau agriculture durable, n'a de cesse de démontrer vertus économiques sociales et environnementales des systèmes herbagers. Marc Dufumier, agronome, promeut l'agroécologie. Claude Cochonneau, président de la chambre régionale d'agriculture, vice-président de la FNSEA, incarne un modèle d'agriculture intensive branchée sur les filières agroindustrielles. Jean-Charles Taugourdeau, député-maire UMP de Beaufort-en-Vallée, fondateur d'une entreprise de plants maraîchers, incarne l'agriculture entrepreunariale fondée sur la croissance. Le député européen José Bové, s'est finalement décommandé.

Procès de la vieille Pac

Selon Marc Dufumier, la politique agricole, longtemps fondée sur des prix garantis incitatifs et rémunérateurs, a conduit les agriculteurs dans une impasse : surinvestissement, « spécialisation excessive » entre régions de grandes cultures et régions d'élevage, exportations subventionnées des quantités excédentaires au détriment des agricultures des pays en voie de développement, pollution des eaux par les pesticides et les nitrates, érosion et perte de fertilité des sols... « Tant que les droits à paiement unique (subventions européennes) seront indexés sur le nombre d'hectares, sans plafonnement, ce sera la course à l'agrandissement », dénonce l'agronome.

« Les économies d'échelle n'existent pas en agriculture. Plus on s'agrandit, plus on investit, plus on s'endette, plus le capital d'exploitation est difficile à reprendre pour un jeune », martèle Jacques Morineau. Claude Cochonneau livre une prévision inquiétante : « 30 % des 39 000 exploitations des Pays de la Loire pourraient se retrouver sans repreneur. »

 Cercle vertueux

La nouvelle Pac de 2013 alimente les réflexions et suscite des espoirs pour une répartition des aides plus équitables. Marc Dufumier plaide pour un système de « malus-bonus ». Droit de douane sur les importations de maïs et soja transgéniques destinés à nourrir le bétail. Taxe carbone sur les pesticides, les engrais chimiques, le gazole pour se préparer à la sortie du tout pétrole et du tout chimique. Cette ressource financière serait redistribuée sous forme d'aides pour encourager une reconversion massive et progressive des agriculteurs vers cette « agriculture savante, moderne et intensément écologique qu'est l'agriculture durable et bio, inspirée de l'agroécologie. »

 

Xavier Bonardel

  *FR CIVAM, CAB, ARDEAR, AFOCG, RAD, Accueil Paysan, Solidarité Paysan, Terre de Liens

 ouest-france.fr - La nouvelle Pac sera verte ou ne sera pas http://www.ouest-france.fr/actu/AgricultureDet_-La-nouvelle-Pac-sera...1 sur 1 27/04/2011 09:04