L'Europe des OGM demain?

 En mars dernier, Une nouvelle directive (2015-412) a été publiée au JO de l’Union européenne laissant aux Etats membres la possibilité d'interdire les cultures d'OGM pour des raisons autres que sanitaires ou environnementales telles que des raisons socio-économiques ou de politique agricole. Le 22 avril, la commission a fait part d’un projet également de "renationalisation" des procédures d’autorisation pour l’importation d’OGM. Ainsi, la Commission souhaite laisser aux Etats membres la possibilité d’interdire sur leur territoire l’importation d’un OGM qui aurait été autorisé au niveau européen.

Il y a là un risque fort de contentieux commercial devant les tribunaux, la remise en question des motifs environnementaux ou sociaux invoqués par les Etats membres face aux règles de la libre concurrence et de libre échange.


Les citoyens-nes doivent continuer à réclamer un débat et une régulation démocratique du dossier OGM en Europe. Ils sont très majoritairement opposés aux OGM dans les champs et leurs assiettes.


En France, bientôt des essais de plein champ?

Alors que la France s'est toujours opposée à la culture des OGM, début 2015, le Président de la République, François Hollande, s’est déclaré favorable à ce que la France poursuive « son effort de recherche publique sur les biotechnologies, ce qui suppose que les chercheurs français puissent faire leur travail en toute sérénité et conserver une expertise sur ces technologies », son Premier ministre a déclaré au congrès de la FNSEA qu'il fallait laisser "les chercheurs chercher"...
Une mission sur "les innovations en agriculture" a été confiée à 5 personnalités qui ont d'ores et déjà dit leur intérêt sur la question des essais en champs d’OGM auprès du Haut Conseil des biotechnologies (HCB). Une réponse attendue fin aout, un délais trop court selon le président du HCB, pourquoi tant de précipitation?
Les paysan-nes bio réaffirment leur opposition à ces cultures OGM de plein champ et leur volonté qu'un débat démocratique et transparent clarifie le statut OGM ou non OGM des produits obtenus par les nouvelles techniques de biotechnologie. Les "innovations en agriculture" sont celles qui concilient véritablement le respect de l'environnement et une nouvelle organisation équitable des filières agro-alimentaires relocalisées. Les innovations en bio sont nombreuses dans les territoires pour témoigner que l'avenir est déjà là et qu'il doit être fortement soutenu par la recherche publique.

Contact presse : Daniel Evain, secrétaire national « OGM », tel. 06 84 06 64 38, Stéphanie Pageot, Présidente de la FNAB, tel. 06 76 41 81 26
Ressource : vidéo : « Les OGM et la bio : actualités, enjeux et clarification » : https://youtu.be/ouSOAQC_vfA