Retour sur le colloque "Nos territoires, un capital à valoriser"

Près de 100 personnes ont participé à cette rencontre, dont 13 élus, 31 agriculteurs, des agents de collectivités, des représentants d'organismes agricoles, des enseignants et une dizaine de stagiaires, mais aussi des acteurs de l’agriculture biologique (magasins, …), des consommateurs, des acteurs de l’environnement. Voici un retour détaillé sur les contenus présentés.

Introduction

  Valérie Chaillou Février, Yannick Halloin et François co-présidents du GAB Vendée, ont introduit la rencontre par 3 points:

 

 La seconde partie portait sur l’analyse des résultats économiques de l’Agriculture biologique.

Les résultats des fermes laitières bio sont très satisfaisants et ce sur plusieurs années, dégageant un résultat courant + salaire supérieur aux fermes conventionnelles tout en utilisant moins d’intrants. Les exploitations bio suivies par l’AFOCG apportent par ailleurs une richesse au territoire en développant fortement les circuits courts…

Les résultats 2013 sont variables d’une production à l’autre, l’année a été difficile en viande, cependant l’efficacité économique des systèmes bio est satisfaisant dans quasi toutes les productions. 


Les participants se sont ensuite répartis entre 3 ateliers, reconduits à deux reprises.

 Atelier 1 : Concilier agriculture et environnement, c’est possible !

Ces programmes volontaristes, ont depuis le début fortement mis en avant l’agriculture biologique. Ils ont été lancés avec la volonté de permettre à chacun (agriculteur, commune, entreprise particulier, ..) d’être gagnant s’il s’engageait dans une évolution de ses pratiques, le territoire travaillant à débloquer des aides pour encourager les initiatives.

La biodiversité est une notion souvent plus complexe qu’on ne le pense et nous ne sommes encore qu’au début de la compréhension des liens entre les pratiques agricoles et la biodiversité, à la fois  intra- parcellaire, à l’échelle de l’exploitation et à l’échelle des territoires. Ces recherches posent cependant des questions clés sur les techniques employées et surtout sur la diffusion de pratiques vertueuses au sein de l’agriculture.

 

Atelier 2 : Démocratiser l’accès à  une alimentation de qualité, un enjeu de société

Les méthodes de production de l’AB conduisent à des niveaux accrus de composés désirables (anti oxydants, polyphénols, ..) et réduisent les composés indésirables ( métaux, nitrates, pesticides). Les consommateurs bio ont tendance à manger de façon plus équilibrée, et présentent moins de risque de surpoids et d’obésité, tout en ayant un revenu comparable.

La dynamique lancée depuis 2012, rencontre un franc succès dans les cuisines et de plus en plus d’établissements souhaitent y participer. Les ingrédients du succès ? Démarche collective laissant beaucoup de place à l’échange, accompagnement à des modes de cuisines innovants mais à la portée de tous, animations pédagogiques sur l’alimentation qui séduisent petits et grands…Mais aussi un réel engagement politique de la part du territoire.


Atelier 3 : économie locale et innovations

Biolait, entreprise de l'économie sociale et solidaire,100% dédié au lait bio collecte plus de 600 fermes partout en France. L’entreprise travaille depuis sa création sur sa gouvernance, la transparence et la solidarité entre producteurs ainsi qu’avec ses partenaires, et vise le réel essor de la production laitière bio par une démarche volontariste.

L'accès au foncier, notamment agricole, est souvent un préalable au développement du territoire. Terre de Liens peut accompagner les collectivités sur le stockage et  le portage foncier,  les préemptions, la veille foncière, le repérage, des diagnostics et accompagner l’installation de porteurs de projets.

 

Vous avez participé et vous  souhaitez donner votre avis sur cette rencontre : cliquez ici

 

Télécharger le programme