bio pratiquent

A VENIR

Porte ouverte technique Élevage bio:

Les bio pratiquent la gestion du parasitisme en vaches  allaitantes.

Cette porte ouverte aura lieu le 7 décembre 2010 chez Michel Jolly à Aizenay,

Plus d’informations dans notre prochain bulletin.

BILAN DES BIO PRATIQUENT DEJA REALISEES

Les Bio Pratiquent le désherbage mécanique en Vendée…

Une centaine de personnes intéressées par la pratique du désherbage mécanique se sont déplacées pour la journée « Bio Pratiquent » organisée par le GAB 85, le 27 mai dernier.

Des producteurs bio, d’autres en conversion, ainsi que des producteurs conventionnels venus en savoir plus sur ces techniques alternatives aux produits phytosanitaires avaient fait le déplacement, de même que des étudiants des lycées Nature et Luçon Pétré.

La journée, animée par Marie Morineau, s’est déroulée chez Mickael Barbarit, producteur bio en élevage bovin et grandes cultures de Sigournais.

Après une présentation de la ferme par M Barbarit, la CAVAC, la CORAB et la SA Pinault, collecteurs des céréales bio sur la région, ont présenté leur structures et la conjoncture économique des céréales bio, très porteuse dans un contexte de fort développement de la consommation humaine et des élevages bio.

Pour démarrer le débat technique, un producteur bio a repris l’itinéraire technique du maïs en agriculture biologique, notamment le désherbage en fonction du type de matériel disponible.

Ensuite, des producteurs bio et la FDCUMA ont présenté les différents matériels de désherbage (herse étrille, Houes et bineuses) et les systèmes  de guidage utilisés. Une démonstration sur maïs a permis de bien visualiser le rendu de ces différents outils.

Les producteurs présents ont pu largement échanger sur leurs méthodes et leur ressenti par rapport à ces outils, encore peu connus pour beaucoup.

Un tour des cultures, avec notamment un mélange blé pois et de très beaux essais de variétés de blé tendre, a conclu la journée.

Le GAB organisera d’autres rencontres de ce type, dont la prochaine se tiendra cet hiver.

Marie-Cécile R.