Pénurie de foin bio

Dérogation foin : l’avis positif de l’INAO

Suite à la demande de dérogation foin pour la région des Pays de la Loire, la commission permanente de l’INAO a entériné le cadre des dérogations individuelles :

L’INAO est donc prête à étudier les demandes de dérogation individuelles, à rédiger pour chaque producteur, via leur organisme certificateur.

Au niveau du ministère de l’agriculture :

Suite à la publication par le ministère le 15 juillet dernier du communiqué de presse (cf. PJ) accordant une dérogation pour l’exploitation des jachères pour l’alimentation animale dans les départements touchés par des conditions climatiques particulièrement défavorables, l’INAO a décidé qu’aucune attestation supplémentaire de la part des services déconcentrés ne sera pas nécessaire pour octroyer les dérogations 47c pour les éleveurs de ces départements.

Il s’agit des 51 départements suivants :

Aisne, Ardennes, Aube, Aude, Calvados, Charente, Charente-Maritime, Cher, Côte-d’Or, Côtes-d’Armor, Deux-Sèvres, Essonne, Eure, Eure-et-Loir, Finistère, Gironde, Haute-Marne, Haute-Vienne, Ille-et-Vilaine, Indre, Indre-et-Loire, Loire-Atlantique, Loiret, Loir-et-Cher, Lot-et-Garonne, Lozère, Maine-et-Loire, Manche, Marne, Mayenne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Morbihan, Moselle, Nord, Oise, Orne, Pas-de-Calais, Pyrénées-Orientales, Sarthe, Savoie, Seine-et-Marne, Seine-Maritime, Somme, Tarn-et-Garonne, Val-d’Oise, Vendée, Vienne, Vosges, Yonne, Yvelines

Rappel la démarche de la demande de dérogation :

—>le producteur complète la demande auprès de son Organisme certificateur.

—>l’Organisme certificateur transmet la dérogation à l’INAO (par unité Territoriale)

—>l’INAO donne un avis favorable ou défavorable.

La CAB et les GAB / Civam Bio 53 restent néanmoins attentifs aux possibles offres émanant des régions voisines. Le travail de mise en lien entre vendeurs et acheteurs est toujours en cours, et le restera jusqu’à la fin de la dérogation. Le foin de marais sera peut-être disponible dans les semaines à venir (marais poitevin, basses vallées angevines, marais breton).

Cette offre, même limitée, pourra répondre ponctuellement à des demandes ciblées, mais elle aura aussi le mérite de montrer une certaine cohérence de la bio : au choix, il faut évidemment préférer du foin de prairies bio ou en conversion au foin de prairies conventionnelles, surtout pour les animaux productifs. Malgré la situation, il est nécessaire d’être attentifs à l’image que la bio donne aux consommateurs ! 

Une fiche technique est proposée à ce sujet, demandez la nous!

Moisson 2010 : ne pas broyer les pailles bio !

La manque de foin a obligé certains producteurs à ensiler ou enrubanner leurs céréales, entraînant ainsi un déficit en paille, pour fourrages ou pour litière. Avant les moissons, il est donc important de rappeler ce message : ne broyez pas vos pailles, et faîtes vous connaître auprès de votre GAB / CIVAM Bio 53 si vous êtes vendeur. Localement des échanges paille - fumier peuvent également se faire.