Roténone: une mise au point

Le Figaro a relayé la semaine dernière les résultats d’une étude des Instituts nationaux de la santé américains (NIH) révélant que la roténone et le paraquat favorisaient la maladie de Parkinson chez l’utilisateur. Or la roténone est une matière active naturelle, anciennement autorisée en bio dont l'utilisation a été prolongée jusqu'au 30 avril. Une excellente occasion pour certains de se déchainer contre l’agriculture biologique qui ne serait « pas plus sure que la conventionnelle » et contre les produits de traitements naturels « aussi dangereux voire même plus que les produits chimiques ».

Remettons les choses à leur place...La roténone est dangereuse pour l’utilisateur, pas pour l’environnement ni pour le consommateur car elle a une rémanence très faible. C’est cette caractéristique qui l’a placée dans les produits utilisables en bio, à une époque ou aucune étude n’avait soulevé sa toxicité pour l’utilisateur. Et les bio n’ont pas attendu cette étude américaine pour se poser des questions. La roténone est aujourd’hui en sursis et sera très bientôt totalement interdite en Europe (fin avril 2011)...

Suite de l'article sur le site de la FNAB