« L’agriculture biologique : prix Nobel d’économie ? »

Le recueil « L’agriculture biologique : prix Nobel d’économie ? »  vient de paraitre. Issu du travail de la recherche action, il donne à voir les pratiques des Organisations Économiques de Producteurs Bio.

 
" Ce titre a été choisi avec le souhait de provoquer le débat et susciter la curiosité. Ce travail s’attache à décrire les pratiques mises en place de façon empirique par les acteurs bio et contribuant à développer une économie durable, solidaire et relocalisée. Il s’inscrit et illustre les thèmes explorés par certains prix Nobel comme Elinor Ostrom sur la gestion des biens publics, ou encore Jospeh Stiglitz sur une comptabilité moins quantitative pour l’intégration de nouveaux indicateurs sociaux et écologiques notamment.

Développer la bio tout en préservant ses principes fondateurs qu’ils soient écologiques, sociaux, humanistes ou économiques ; c’est un défi dans un monde où la compétitivité et le calcul économique priment. Les plus-values environnementales et sociales sont hors du champ de celui-ci. Elles sont alors au mieux minimisées, souvent niées, dans ce qu’est devenu le principal mode d’échange de biens et services : les marchés.

Dans un marché en expansion, où la concurrence s’accentue, comment les producteurs et les acteurs pionniers du bio peuvent-ils apporter un renouveau à l’économie ? La Fédération Nationale d’Agriculture Biologique des régions de France a animé une recherche-action pour penser une telle économie à partir des expériences existantes en bio. Ce travail a conduit à l’identification d’innovations organisationnelles mises en place par les acteurs bio, permettant de concilier intérêts privés et bien commun.

Ce recueil de fiches explicite cette démarche et surtout donne à voir les pratiques déployées par les Organisations Économiques de Producteurs Bio (OEPB) contribuant à une économie agroalimentaire relocalisée, solidaire et durable ! "

QUOI ?
Ce recueil de fiches explicite la démarche de réappropriation par les producteurs bio de l’économique de leur secteur. Il donne à voir les pratiques déployées par les organisations de mise en marché collective de producteurs bio qui contribuent à une économie agroalimentaire relocalisée, solidaire et durable !
POUR QUI ?
Ces fiches sont destinées aux agriculteurs, organisations collectives de mise en marché, agents de développement agricole, formateurs.
POURQUOI ?
L’objectif n’est pas de faire une présentation exhaustive des différents dispositifs mis en place par les organisations économiques de producteurs bio, mais bien d’en illustrer certains pour permettre leur réappropriation par d’autres acteurs. Des innovations organisationnelles permettant d’aborder la nouvelle économie conciliant intérêts privés et bien commun y sont présentées. La première fiche d’introduction explique la réflexion des producteurs sur l’économie. Elle est de ce fait assez théorique. Les autres fiches ne nécessitent pas une lecture linéaire et chacun peut y chercher un thème qui l’intéresse et y lire les témoignages qui s’y rapportent.
 
A télécharger ici :
Fiche intro : Une économie bio qui concilie intérêts privés et bien commun
Fiche 1 : Faire vivre la concertation au sein de l'organisation
Fiche 2 :Réunir différents acteurs
Fiche 3 : Inventer de nouvelles relations commerciales
Fiche 4 : Participer au développement social
Fiche 5 : Des outils informatiques pour mettre en œuvre le projet
Zoom sur les OEPB enquêtées